top of page
Rechercher

L'enrichissement mental chez nos quatre pattes


Photo de Anais C. Pix - Nazca (berger allemand)



Nous allons principalement parler de nos amis canidés ici. Les chiens sont les animaux de compagnie les plus réputés et nombreux dans nos foyers. Près de 7,6 millions de chiens en France tout de même ! En Bretagne, comptez 50 000 chiens (en grande partie en Ille-et-Vilaine).



Nous pouvons bien évidemment retranscrire ces informations à toutes autres espèces, en adaptant selon l’intérêt de chacune.



Avant de vous parler d’enrichissement, connaissez-vous les sens de Médor ?


Ce qu’il faut savoir, c’est que votre chien présente des sens très aiguisés.

  • Sa vision : sur une longue distance, le chien ne distingue pas de façon précise les objets fixes. Leur perception des détails est environ 6 fois inférieure à celle de l'homme, mais il perçoit très bien les mouvements même à grande distance. D'autre part, son champ de vision est plus large (environ 240 degrés par rapport à 180 degré chez l'homme).

  • Son ouïe : est 2 fois plus développée que celle de l'homme, il perçoit des fréquences plus hautes que l'homme ainsi que des ultrasons. Il est capable de distinguer des mots ainsi que la variation du ton de la voix. Un son de faible intensité est entendu jusqu'à 25 mètres chez le chien (4 mètres chez l’homme). Qu’il ai les oreilles tombantes ou dressées, sa capacité auditive est toujours excellente.

  • Son odorat : est le sens le plus développé. Le chien repère : son habitat, ses congénères, son alimentation, le comportement sexuel, le comportement alimentaire. Il joue un rôle important dans la communication. Via les phéromones volatiles, il détecte les messages sexuels, hiérarchiques ou encore émotionnels. L'odorat du chien est 1 million de fois plus efficace que celui de l'homme.

  • Son tact : sa sensibilité est variable selon les différentes parties de son corps. Les récepteurs sont en général concentrés à la base du poils, au niveau : des vibrisses (les moustaches) qui servent à se repérer dans l'espace, les poils des sourcils, du menton, des oreilles, les coussinets qui permettent d'appréhender la nature du sol, mais aussi le chaud et le froid, la truffe…

  • Son goût : est le sens le moins développé. La sensation de goût se détériore peu en présence fréquente du même aliment. Ainsi si l'animal apprécie une nourriture il pourra en consommer tous les jours avec le même plaisir.

  • Son instinct : c’est la capacité de l’animal à capter des modifications au sein de notre corps ou encore d’appréhender en avance l’arrivée de leur gardien. A savoir que les animaux n’ont pas la notion du temps ! C’est pourquoi, que vous partiez 3h ou 5 minutes, il sera tout aussi content de vous retrouver.


Impressionnant n’est-ce pas ?

Dites vous que tous ces sens sont en éveille dès lors que vous sortez de chez vous ou que vous lui présentez un nouveau jouet. Quelque soit la situation, tous ces sens sont stimulés.





Quelques rappels :


Il est vrai qu’à l'époque, on se souciait beaucoup moins du bien-être de nos animaux et qu’ils s’en portaient aussi bien.


Sans parler de leurs ancêtres, les chiens étaient beaucoup plus libres que maintenant. Ils étaient principalement dans les fermes, pour garder le troupeau, faire le “gardien” de l’exploitation, chasser les nuisibles…

Aujourd’hui, ils font clairement parti de notre famille !

Ce qui amène deux choses : la résilience de son mode de vie, mais aussi une indépendance certaine à notre mode de vie.


Aussi, connaissez-vous les besoins fondamentaux de Médor ?


Ses besoins physiologiques (s’alimenter, boire, des dépenses physiques), de sécurité, sociaux, d’estime etc… ?

Chaque chien à ses propres besoins. Le choix d’une race peut nous orienter sur le type de besoins du chien (sans aucune généralité car il y a toujours des chiens qui sortent des critères de leur race). En majorité, nous n’aurons pas les mêmes besoins chez un Border Collie, un Akita, un Bouvier Bernois ou un Chihuahua. Cependant, les chiens ont une base de besoins similaire. Ils ont besoin d’utiliser leur mâchoire (dents et langue) mais aussi leur flair.





Qu’est-ce qu’un enrichissement ?


Rentrons dans le vif du sujet !


Il se définit comme tout stimulus induisant l’intérêt de l’animal de manière positive. Et heureusement pour nous, il en existe sous de nombreuses formes.





Les bienfaits et leurs intérêts :


  • Développer la concentration et la gestion des émotions. Quand on veut aider un chien à se concentrer, à redescendre en émotion (à se calmer, diminuer le seuil de stress) ((nous pouvons utiliser 3 des sens du chien: lécher, mâcher, flairer)).

  • Développer la confiance en votre chien. Renforcement positif lorsqu’il arrive à faire ce dont on attend de lui.

  • Rediriger un comportement. Ils peuvent aussi nous aider à rediriger un comportement sur autre chose (le chien mordille, on le redirige sur un jouet).

  • Stimulation mentale, développer l'intellect et la réflexion. Ils permettent aussi à l’animal d’utiliser son intelligence pour agir. Ainsi il sera plus réfléchi dans ses actions.

  • Gestion de l’auto-contrôle. Ils peuvent aider à améliorer leurs autocontrôles (car le chien doit réfléchir pour retirer la nourriture d’un jeu). A condition évidemment de prendre un enrichissement au niveau du chien (commencer toujours par le niveau 1 des jeux d’intelligence) et à vous de l’aider en cas de grosse difficulté. Ainsi le chien saura qu’il peut compter sur vous dans une situation difficile pour lui.

  • Créer du lien, renforcer votre relation avec votre poilu. Vous avez peut-être déjà vu des vidéos de chiens qui appuient sur des boutons avec des mots associés. Ce qui permet d’échanger avec leur humain. C'est très drôle ! Mais quand on regarde la réaction et la réflexion du chien, c’est super intéressant. Il y a un vrai échange gardien-chien.

  • Pallier à une dépense physique. Parfois et de manière exceptionnelle ils peuvent pallier à une dépense physique. Quand il pleut à seau, ou chez un chien en convalescence par exemple.

  • Diminuer le stress. Lors d’un soin, d’une douche, d’un évènement stressant…

  • Apaiser et détendre : le fait de lécher ou de mastiquer produit une hormone du plaisir : l'endorphine. Une hormone que sécrète son cerveau et qui se répand dans l'organisme en donnant au chien une sensation d'apaisement et de fatigue.

  • Occuper en cas d'absence. Attention à bien adapter l’enrichissement sans surveillance. Il ne doit pas pouvoir devenir tranchant, évitez les objets en mousse / silicone pouvant être ingéré par l’animal. Vigilance sur les os de type os à moelle qui peuvent se coincer dans la mâchoire. Privilégiez plutôt des friandises cachées dans divers endroits plus ou moins difficiles d’accès, des jeux qu’il connaît, sans risque d’ingestion.





Comment les choisir ? Pour quelle utilité ?


Règle numéro 1 : TOUJOURS commencer par un faible niveau,

puis progresser petit à petit.


Pourquoi ? Pour éviter de provoquer une frustration chez votre chien. Ce doit être un moment positif pour lui, cela aura l’effet inverse si le niveau est trop élevé pour lui.

  • Les Lickimats : il y a plusieurs niveaux de difficulté. Plus il y a de circonférences / de profondeur / de forme / de coins, plus il sera compliqué. Vous pouvez l’utiliser pour effectuer des soins (douche, couper les griffes, brossage) si votre chien n’est pas à l’aise avec cela. Très souvent utilisé en solution pansement lors de SCA / Medical Training. Ou pour l’apaiser dans une situation stressante (vétérinaire, feu d'artifice…), l’occuper ou lui apprendre à faire une activité seule quand vous ne pouvez lui donner d’attention. L’été vous pouvez le congeler pour rafraîchir votre loulou.

Retrouvez notre post sur les Lickimats : ICI


  • La mastication : choisir de la mastication “facile” pour un chiot, adaptée à la mâchoire de votre poilu. Un Américan Staff aura une puissance masticatoire plus élevée qu’un Yorkshire. Les chiots en ont davantage besoin en pleine poussée dentaire. A l’âge adulte, cela permet aussi un entretien dentaire et éviter l’apparition précoce de tartre. Attention à la composition, préférer le naturel séché, afin d’éviter les troubles digestifs. Même principe que les Lickimats, la mastication permet d’apaiser dans des moments de stress ou si vous souhaitez baiser l’excitation de votre chien.

  • Jeux d’intelligence : Il en existe énormément : ceux où il faut bouger des pièces pour avoir la friandise cachée en dessous, avec le museau / la patte / la langue. Ce qui développe le toucher de votre animal et la précision des gestes. Ceux où il faut basculer, appuyer, faire étape par étape pour atteindre la friandise, etc…

  • Le flair, chercher une odeur : Tout simplement en cachant dans la maison ou une pièce des friandises, dans l’herbe, dans un tapis de fouille … cela permet de stimuler mentalement votre chien, de le fatiguer, de lui apprendre à reconnaître une odeur (notamment en brigade cynophile avec la recherche de stupéfiants, ou plus récemment pour diagnostiquer des maladies). L’odorat est le sens le plus développé chez votre chien, pensez d’ailleurs en balade à le laisser sentir une odeur. C’est primordial pour eux. Ils prennent énormément d'informations sur l’environnement dans lequel ils sont, sur les autres congénères, les phéromones et tout ce dont on a évoqué précédemment.

  • Apprendre des tours / une nouvelle discipline.

  • Fitness : permet à votre chien de se muscler et ainsi éviter les blessures que pourraient causer les activités physiques. Cette discipline a pour but d’améliorer le tonus musculaire, la flexibilité, l’équilibre, la proprioception, le mental, le cardio, les réflexes et prévenir les blessures et le surplus de poids.

  • Agility : dépense physique de votre chien assuré mais permet aussi de renforcer votre relation avec lui. Un dialogue physique par votre gestuelle avec des ordres associés, lui permet d'améliorer sa concentration, sa souplesse, l’intelligence, l'obéissance et de vous faire confiance.

  • L’obéissance : danser avec votre chien, lui apprendre des tours, à distance ou marcher au pied. Tout est possible. Permet la canalisation de l’énergie du chien, renforce le lien avec le maître.

  • Cani-cross / -VTT / -marche / -trottinette / ski-joring … activité sportive

  • Attelage

  • Travail au troupeau

  • Pistage

  • Natation

  • Les soins coopératifs

  • Hooper





Tout peut être enrichissement aux yeux de votre poilu.

Autant d’enrichissements que de chiens ! Impressionnant non ?


Nous espérons que cela vous donne des envies d’innover le quotidien de votre loulou ! De lui apporter des solutions quand un évènement le stress ! De partager avec lui des moments forts, qui renforceront votre relation !


Donnez-vous vous aussi des jouets, des produits masticatoires ? Ou faites-vous une activité particulière avec votre chien ?



Dites-nous si cela vous a plu !



Pour les gourmands, voici un second article qui assouvira votre curiosité sur les enrichissements mentaux : juste ICI !


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page